Home Destinations Comment s’orienter sans boussole, dans la nature ?

Comment s’orienter sans boussole, dans la nature ?

2

Parce qu’on n’a pas toujours sur soi une carte détaillée ou un GPS, il peut arriver de s’égarer.  Quand on doute de la direction où aller, que chacun a un avis divergent, même revenir sur ses pas devient difficile. A-t-on bien tourné à droite ici ? Ou continué tout droit ? Pire, quand la pluie ou la brume s’en mêlent, qu’on ne reconnaît plus le paysage, on n’est pas loin du grand moment de solitude… Vous trouverez ci-dessous une solution et quelques astuces pour repartir dans la bonne direction. Pour rappel, j’ai déjà abordé les notions d’orientation nocturne, avec les étoiles, dans un précédent article que vous trouverez ici.

walking on the tops

Il faut avouer que le plaisir de sortir des sentiers battus est grand, mais la liberté de cheminer à son gré a un prix, qui est celui de l’autonomie. Celle-ci s’acquière par la connaissance de quelques techniques simples et de leur pratique. En tout état de cause, préventivement, essayez de prendre au départ avec vous une carte du coin et une boussole, ainsi que de l’eau, quelques vivres, un couteau, une polaire, un poncho…et une montre à aiguilles (voir ci-dessous). Enfin, équipé ou pas, vous ne pourrez pas revenir si vous ne repérez pas au départ où vous êtes géographiquement et la direction que vous prenez… Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

  • Quelques rappels des bases :

Commençons par le plus facile : dans notre hémisphère, le soleil se lEve vers l’Est autour de 6 h et se cOuche vers l’Ouest à 18h, en passant par le Sud vers midi (heures solaires) – c’est pour cela qu’il fait si chaud l’été à 14 heures (heure locale, chez nous en été). A 9 heures il est donc au Sud Est et à 15 heures au Sud Ouest. Rien qu’en regardant l’heure à votre montre et la position du soleil dans le ciel, vous pouvez donc avoir une idée des quatre points cardinaux et d’où vous vous situez au regard de votre point de départ. Par exemple, partis vers le Nord, vous devez revenir vers le Sud pour rentrer : vous trouverez cette direction grosso modo en regardant ou se trouve le soleil à midi (solaire). Pour plus de fiabilité, on peut utiliser un bout de bois de quelques dizaines de cm planté perpendiculairement dans le sol : son ombre indiquera précisément la position du soleil.

  • Au soleil, regardez votre poignet !

On ne va pas vous laisser attendre midi ou le coucher du soleil pour savoir où aller ! Il est beaucoup plus fiable de s’orienter avec une montre. Oui oui, une simple montre ! Elle doit avoir des aiguilles (vous allez vite comprendre pourquoi) et doit être réglée à l’heure solaire pour que la mesure soit bonne (donc heure locale – 2 h en France en été, – 1 h en hiver).

Il suffit d’orienter la petite aiguille des heures vers le soleil en maintenant la montre horizontalement, dans la paume, entre la pouce et l’index. La bissectrice de l’angle formé entre cette direction et 12 heures indique le Sud. Malin, non ? Vous en déduirez bien sûr que le prolongement inverse indique le Nord. Pour rappel la bissectrice est une droite qui coupe un angle en deux parties égales. Un dessin valant mieux qu’un discours, voici ce que cela donne :

orientation-avec-une-montre-3

  • Par temps couvert, la nature donne des indices 

Malheureusement par temps couvert, pluvieux ou brumeux, se repérer avec le soleil et les points cardinaux n’est pas possible. On peut attendre une éclaircie… ou rechercher d’autre indices autour de soi. La nature est bonne fille et peut renseigner l’observateur averti. Mais attention, on est souvent dans l’approximatif !

Par exemple, la mousse sur les arbres est un vrai faux-ami. Ont dit qu’elle est plus verte et abondante sur la face orientée Nord du tronc. Souvent mais pas tout le temps, car les facteurs favorables sont plutôt l’ombre, l’humidité et l’orientation des vents dominants, qui varient localement. En outre, la base d’un arbre peut être masquée par un rocher et s’avérer plus mousseuse qu’elle ne devrait l’être ! Il est déjà plus fiable de regarder si des toiles d’araignées ont été tissées autour des arbres : généralement ces petites bêtes élisent domicile au soleil… donc sur la face Sud des arbres.

En montagne il est assez facile de distinguer un versant orienté vers le Nord : privé de soleil, il est au fil des saisons plus vert, plus terne, plus enneigé qu’un versant Sud mieux exposé. Cette observation-ci est beaucoup plus fiable.

De même si votre souci est moins de revenir à votre point de départ que de trouver un village ou une route y menant, cherchez un cours d’eau et suivez-le. Il est fort probable qu’un village ait été construit sur son chemin, à un endroit ou un autre. Au pire vous y trouverez de quoi boire de l’eau et manger (poissons ou animaux venus s’abreuver)…

Cet article vous a-t-il été utile ?

Connaissez-vous d’autres techniques que vous aimeriez partager ? L’orientation par temps couvert reste un sujet ouvert !

Crédits photos : ironpoison via Compfight, dessin extrait du site des scouts d’Europe.

 

2 COMMENTS

  1. Merci pour ces recommandations.
    Perdue au milieu d’une forêt j’ai suivi un cours d’eau
    Boire de l’eau et entendre le bruit de l’eau rassure… quand il est pénible d’avoir la sensation d’être seul et de perdre le nord….
    La nature dans ces moments là semble hostile surtout la nuit…

    • Merci Sepval pour ce retour d’expérience ! Est ce que tu voudrais bien partager ton histoire avec nous, pour qu’on en tire des leçons ???

Laisser un commentaire