Home Sécurité La vidange du moteur sur un bateau… en 7 étapes !

La vidange du moteur sur un bateau… en 7 étapes !

6

Vidanger un moteur ? L’idée ne m’était jamais venue, mes camarades masculins prenant souvent cette responsabilité. Et puis un jour l’occasion s’est présentée : j’ai fait la vidange moteur du vénérable Symphonie de notre club de voile, avec un ami professeur de mécanique donc expert en la matière. Comme ce n’est pas évident, je partage avec vous la procédure en 7 étapes (hors entretiens périphériques, comme le filtre à eau de mer ou l’inverseur… déjà évoqués dans un autre article que vous trouverez ici).

Accès au moteur du voilier

Plus un moteur tourne, mieux il se porte. Dans le cadre d’un usage courant « moyen » (à savoir quelques semaines par an) la vidange doit être effectuée une fois par an, si possible AVANT l’hivernage. En grande croisière, un examen à mi-année est recommandé.

Avant tout, au moment de rejoindre votre bateau, pensez au matériel nécessaire : des gants en caoutchouc, une tenue qui ne craint rien, un bidon vide et un récipient quelconque, une pompe électrique ou manuelle, un sac poubelle, un bidon d’huile adaptée à votre moteur (voir le mode d’emploi de votre moteur), une clé à filtre à huile à sangle, un nouveau filtre à huile, un nouveau filtre à gasoil (si besoin), des chiffons…et du sopalin !

1 – Faites tourner le moteur (environ 10 mn)

La première chose à faire est de démarrer le moteur selon la procédure habituelle et de le faire tourner 10 minutes sans monter dans les tours. Le but est que l’huile se liquéfie avec la chaleur, ce qui rendra la vidange plus efficace (le but est d’éliminer un maximum d’huile usagée). Puis arrêtez e moteur.

2- Vérifiez le niveau d’huile restant :

Trouvez la jauge d’huile, gentiment signalée par un bouchon de couleur, le plus souvent (voir flèche 1 sur le schéma ci-dessou). Extrayez la jauge en la gardant la plus droite possible : la trappe de côté du coffre moteur facilite cette manipulation, une sortie de face pouvant être délicate selon la place disponible haut dessus du moteur….

Nettoyez la jauge avec un chiffon sur toute sa longueur et retrempez-la dans l’huile. Ressortez là et vérifiez : les deux encoches du bas signalent respectivement le niveau minimum et le niveau maximum préconisés (voir schéma). Le niveau d’huile doit se situer entre les deux : ni trop bas, ni trop haut. Certes, vous allez faire la vidange mais il est intéressant de savoir d’où vous partez et s’il faudra ajouter plus ou moins d’huile que celle que vous allez ôter.

3 – Vidangez le moteur

Hormis les gros moteurs de yachts sous lesquels il y a de la place, les moteurs de bateaux ne se vidangent pas par gravité comme sur les voitures. Il faut donc aspirer l’huile avec une pompe électrique (à brancher sur les cosses d’une des batteries) ou manuelle. Sur certains modèles de moteur la pompe est intégrée.
 

Placez une extrémité du tuyau le plus profondément possible dans le tube de la jauge et l’autre dans un bidon ou récipient qui collectera l’huile. Mettez en route la pompe. Il peut falloir quelques dizaines de minutes pour que l’huile sorte. Attendez que l’huile ne coule plus (dans les tuyaux de la pompe on voit l’huile circuler). Quand c’est fini, remballez la pompe, évaluez la quantité d’huile vidangée et mettez de côté le bidon (que vous irez vider dans une zone réservée aux huiles de vidange).
 
Attention : l’huile chaude et les surfaces chaudes peuvent occasionner des brûlures !
 

4 – Changez le filtre à gazoil (faisable pendant la vidange)

Le filtre à gasoil se situe près du moteur, en amont de la pompe à injection (qu’il protège des impuretés). Pour le changer, fermez le robinet d’arrivée de gasoil qui se situe en général sur le réservoir. Et munissez-vous d’un récipient pour collecter le gasoil qui risque de couler.

Démontez le vieux filtre à gasoil, nettoyez la cuve du filtre, changez pour un neuf ou nettoyez le vieux filtre (cela dépend de votre moteur). Remontez l’ensemble. Ouvrez le robinet d’arrivée de gasoil puis réamorcez et purgez avec la vis de purge qui se trouve sur le support du filtre. Surtout ne tentez pas de démarrer sans avoir purgé !

5 – Changez le filtre à huile

Une fois la vidange finie, il faut encore changer le filtre à huile. Il se trouve à proximité de la jauge, il est cylindrique. Placez dessous le moteur un sac poubelle, afin d’éviter trop d’écoulements dans le fonds du coffre moteur. Dévissez le filtre avec la clé à sangle (ou à la main si vous y arrivez). Récupérez-le délicatement et mettez-le de côté avec le bidon d’huile usagée et le récipient contenant du gasoil (il devra être lui aussi recyclé).

Lubrifiez le joint du nouveau filtre à huile, au doigt, avec un peu d’huile que vous prendrez dans le bidon neuf. Vérifiez que la surface de contact sur le moteur soit propre. Présentez et vissez le filtre à l’huile à la main sans forcer. Quand il est bien en place, faites un demi-tour supplémentaire, pas plus (avec la clé à sangle si besoin).

6 – Faites la mise à niveau :

Voici le temps de faire la remise à niveau, en passant par le cache-soupapes (bouchon rond sur le dessus du moteur). Ouvrez ce dernier et versez lentement la quantité d’huile que vous estimez avoir vidangée. Refermez le bouchon et essuyez les éventuelles traces d’huile sur le moteur. Vérifiez qu’il n’existe aucune fuite autour du filtre à huile.

NB : au passage vérifiez aussi le niveau de liquide de refroidissement et faites la mise à niveau si besoin.

7 – Validez la mise à niveau de l’huile :

Démarrez le moteur et faites tourner au ralenti quelques minutes pour que l’huile remplisse le filtre à huile. Vérifiez que le témoin d’avertissement de basse pression s’éteint. Coupez le moteur.

Procédez au contrôle de niveau avec la jauge comme à l’étape 2. Si le niveau est trop bas, ajoutez très délicatement un peu d’huile (étape 5) et s’il est trop haut c’est que vous avez été trop généreux. Refaites tournez un peu le moteur au cas où le nouveau filtre ne se serait pas bien imprégné. Si le trop plein se confirme, pas de chance, il faut enlever un peu d’huile en suivant la procédure de vidange (étape 4). Puis revérifiez avec la jauge que tout est OK.

Ultime précaution : vérifiez que la jauge soit toujours bien remise en place et non le bouchon de travers, au risque d’avoir des fuites quand le moteur tournera !

J’espère que ces conseils vous permettront d’être plus à l’aise le jour où vous aurez à vous pencher sur la vidange d’un moteur de bateau. Mais cela ne remplacera pas le suivi scrupuleux des consignes du mode d’emploi.

Crédits photos : image du site Accastillage Diffusion et schémas techniques de moteur Volvo

6 COMMENTS

  1. Vraiment très intéressant pour les gens comme moi qui n’ont pas de réelles connaissances dans les moteurs marins

    • Merci Georges ! Chez Mers et Merveilles notre but est de donner a nos lecteurs des clés pour progresser et gommer les difficultés inhérentes a notre passion commune. Pour nous, votre compliment signifie qu’on a fait notre job !

  2. Toujours aussi clairs et pédagogiques tes articles Florence !!! Bravo !
    A bientôt
    Bises
    François

  3. Merci, très utile. Bien que pratiquant la voile depuis longtemps, je viens d’acquérir un voilier plus grand avec moteur in-bord, et je ne connais pas grand chose aux moteurs marins. Je vais visiter plus amplement votre très bon site.
    Dominique

Laisser un commentaire